Nom :   Cazaunau
Prénom : Benjamin
Né le : 06/05/1990
Domicile : Magescq
Job : Etudiant en deuxième année BTS technico commercial, pompier volontaire .
Situation : Une copine, Chloé.
Plat préféré : Les pates carbonara de ma mère
Boisson : jus multi-vitaminè
Pilote : Christophe Pourcel
Passions : Motocross, le sport en gènèral
Loisirs : motocross, VTT, BMX, vèlo de route, squash, footing, plage…
Tu aimes : passer du temps avec les amis et ma famille
Tu n’aimes pas : Ne rien faire
Bécane : Suzuki 450 RMZ
Sponsors : Dynamik Moto, Motodef, SuperU, Rider Zone, Power-Race,Dosbaa Francis, Dumartheray,G.E.M.A, Transport Peixoto et Fils, Sud’Ouest Carrelage, Kenny France, Ipone, Duret Viandes, Moto Club Langonnais, Jean Marie Minjot, Lucile Coiffure :
Club : Moto Club Langonnais
Palmarès : 16ème au championnat dde France des sables, doubles vice champion de ligue aquitaine 450 (2011, 2010), 13ème au championnat de ligue junior et 3ème du trophée Ufolep en 2009 11ème au championnat de ligue AMX1 et 3ème au trophèe Ufolep en 2008

 

-Bonjour Benjamin, je suis content de passer cette après-midi avec le meilleur représentant de la région landaise sur le championnne de France de courses de sable 2011/2012, alors raconte moi un peu comment tu es arrivé dans le milieu du motocross?

Salut Freddy, pour commencer merci beaucoup de m’accorder cette interview. C’est simple, mon père et mon oncle pratiquant le motocross je n’ai pu qu’y tomber dedans dès mon plus jeune âge (5ans). Pendant 11 ans je ne faisais ça que pour le plaisir sans trop de compétition, mon père n’ayant pas beaucoup de weekend de libre. L’année de mes 17 ans j’ai participé à ma 1ère course saison NCB, dès 2008 je suis monté en ligue pour en arriver la où je suis, notamment grâce aux conseils de Guillaume Ansquer et depuis peu de Marco Belmonte.

-aujourd’hui, tu bosses et tu roules, comment organises-tu tes semaines pour l’entrainement et les courses?

La semaine je suis en cours a Pessac donc je ne fais que du physique le mardi, mercredi et jeudi.  Je roule soit le samedi soit le dimanche ou les deux (rire). Le weekend de course on part le samedi pour rouler le dimanche. Le lundi me sert généralement de récupération.

-Nous sommes à quelques semaines du début de la saison, quel est ton programme pour 2012?

Je participe intégralement au championnat de ligue d’Aquitaine, ainsi qu’à un ou deux MSX, quelques OPEN, une élite et au championnat de France des sables.

4) Avec cette situation difficile en ce moment dans le monde (la crise), que penses-tu de l’avenir du motocross, car aujourd’hui les sponsors sont de plus en plus rares?

Oui il est clair que nous vivons une période difficile. De plus, le motocross n’est pas, à l’inverse du foot, du rugby ou même de la F1, un sport très médiatisé où les sponsors investissent beaucoup d’argent. Je pense que certains pourraient nous aider mais ils ont peur d’investir et de ne pas avoir de retombées par la suite. Avec l’inflation des prix, une personne touchant un simple smic ne peut pas faire une saison complète sans sponsor. Le motocross ne s’arrêtera pas mais ça va devenir de plus en plus compliqué et certaines personnes ne pourront jamais percer par manque de moyen .

-Pour toi une saison représente quoi en terme de budget?

Pour moi une saison c’est entre 15 et 20 000 euros.

-Quelques mots sur tes sponsors et suite à cet itw, pourquoi pas d’autres pour te venir en aide d’ailleurs?

Mes sponsors sont très importants. C’est grâce à eux aujourd’hui si je peux rouler au niveau auquel je suis et qui me permettent de participer à des courses dans de bonnes conditions. Il est clair que plus de sponsors me permettrait de participer intégralement au national MX1, d’entamer le championnat de sable dans de meilleures conditions. Mes parents principalement me financent mes saisons avec un budget limité. Je roule avec une moto entièrement stock sauf des suspensions préparées Motodef. Je tiens aussi à remercier mon concessionnaire Suzuki Dynamik Moto à la Teste de Buch et toute son équipe où règne un esprit familial ainsi que Cathy et Laurent Rivault.

-Revenons un peu sur ta saison sur le championnat de France de courses de sable, il y avait 5 épreuves, on peut dire que tout s’est bien passé pour toi, raconte un peu cette belle aventure!

Oui tout à fait. Je n’ai pas pu participer à la 1ère épreuve située à Loon Plage, trop de frais de déplacement. Donc ma première épreuve s’est déroulé à Saint Lèger de Blason avec une 24ème place. Cette course a été ma plus dure par un manque d’hydratation avant et pendant l’épreuve. Donc je me suis remis en question, j’ai beaucoup travaillé sur la moto et en dehors pendant le break puis j’ai continué par Grayan l’hopital avec une 26ème position. A Hossegor, je chute dès la sortie de la grille, je repars dans les derniers pour finir 17ème. Quinze jours plus tard je suis monté au Touquet ou j’ai dècroché la 43ème place malgré le fait que je sois parti mid pack, en étant resté coincé dans le bouchons dès le début et une grosse chute sur la fin. Cette course est impressionnante, il y a beaucoup de pilotes, très imprévisibles, mais l’organisation reste exceptionnelle et le circuit magnifiquement bien préparé. Malgré les conditions climatiques difficiles je me suis régalé, c’était génial. Pour le moment ce championnat de sable reste mon plus beau souvenir .

 

-Les courses de sable et toi c’est un tout, quels seront tes objectifs pour le championnat 2012/2013?

C’est clair que cette 16ème place au championnat me motive  pour l’année prochaine. Si je trouve les aides financières qui me permettent de faire évoluer ma moto et que l’on continue de bien bosser avec mon préparateur de suspensions, je vise de rentrer dans les 15 et de me rapprocher du top 10.

-Tu peux me donner un peu ton avis sur les pilotes de pointe qui roule sur le championnat de courses de sable? (Prévot, Moussé, Van Bereven, etc…)

Moussé m’a impressionné, son pilotage est très beau, physiquement il est au top, il mérite d’avoir gagné le Touquet et le titre. Pour moi c’était le pilote le plus rapide. Prévot est un bon pilote aussi, il va vite mais sur 3h je pense que c’était difficile de résister à Moussé. Van Bereven est un futur grand champion, il est jeune, il en a sous la poignée mais je pense qu’il manque encore d’expérience. Lucas Béchis également nous à fait plaisir et je tiens à le féliciter pour sa 3ème place au championnat.

-Peux-tu me dire comment se porte le motocross en aquitaine?

Déjà je pense qu’il est important de souligner le travail des clubs pour organiser des courses et également le travail des commissaires car sans eux il n’y aurait pas de course. Donc oui en Aquitaine on a de beaux circuits. Le niveau est bon, les championnats sont intéressants et très disputés c’est une bonne chose. Certains pilotes Aquitains roulent également en National et en Elite .

-Ton meilleur souvenir en compétition?

L’arrivée à la finale à Ares lorsque mon pote Guillaume est sacre champion de Ligue, moi vice-champion et il verse le champagne sur mon casque. Tout le monde était content, c’était top.

12) Ton pire souvenir par contre?

En 2008 à Haut Mauco. Entre midi et deux heures il s’est mis à tomber des trombes d’eaux. Le terrain est devenu très boueux, en première manche à la réception d’un saut mon pied gauche s’est sorti du cale pied qui est allé  se bloquer dans un trou et je me suis arraché les ligaments croisés antérieurs du genou gauche. Quatre mois sans moto c’est long…

-Tu préfères la poussière ou la boue?

La poussière, c’est plus facile à nettoyer (rire).

-Tu t’es déjà fait peur en course?

Oui et plus d’une fois… Mais c’est le jeu et je pense qu’au fond de nous on aime ça (rire).

-Voilà, on arrive à la fin de cet itw Benjamin, j’étais très content de partager ce moment avec toi, et je te souhaite beaucoup de réussite pour cette saison. Le mot de la fin?

Je souhaite à tout le monde de vivre sa passion à fond tout en respectant les personnes qui nous entourent et surtout de se faire un maximum plaisir. Je tiens à remercier ma famille, mes amis, l’ensemble des personnes qui me suivent et qui m’encouragent.

Interview réalisé le 29/02/12 sur le circuit de Tyrosse, par FreddyPhotosport.

Crédit photos : ©Freddy photosport

Retrouvez plus de photos de Benjamin sur le site de Freddy Photosport.

[nggallery id=40]