Salut Théo, peux-tu te présenter stp, en quelques lignes pour nos lecteurs ?

Bonjour, je m’appelle Théo Le Gall, j’ai 17 ans (18 cette année), je viens de la Réunion et je vis en France depuis 4 ans. J’habite à Capbreton tout près de la mer ce qui est vraiment avantageux pour aller surfer. Je suis en 1ère Economique et Sociale. J’ai d’abord débuté par le surf à la Réunion pendant quelques années, puis c’est en voyant mon frère faire du bodyboard que je me suis mis à ce sport. Je me suis vraiment consacré à fond dans le bodyboard il y a 3 ans environ,  et je ressens aujourd’hui une réelle passion pour ce sport.

 

Tu as participé au DK Tour l’an dernier, pour la 1ère fois, quelle expérience en retires-tu ?

Le DK Tour était quelque chose de nouveau pour moi, j’en tire une expérience vraiment positive. Faire ce tour aux côtés des meilleurs dk riders francais  m’a vraiment poussé à m’entraîner pour peut être arriver à un tel niveau dans plusieurs années. Je suis assez satisfait de mes résultats car j’ai réussi a me classer en 19ème position sur 78 riders, ce qui est une assez bonne performance pour moi. Voir tous les riders demonter le spot est vraiment une source de motivation. J’ai donc réussi à m’améliorer grâce à eux et à leurs conseils précieux.

 

-Cette année tu y retourne donc, encore plus affûté je suppose, comment t’entraines-tu et quels riders t’inspirent dans le milieu ?

Cette année j’y retourne avec pour objectif principal de vraiment prendre du plaisir à chaque étape, tout en essayant de faire des résultats, mais le principal pour moi est d’apprécier mon surf. Je n’ai pas d’entrainement vraiment structuré, j’essaye de surfer au maximum en observant les autres afin de m’améliorer. Pas mal de riders comme Thomas Quirante, Matthieu Inchauspé, Charles Pontnau, Frédéric Compagnon, Alex Bernard ou encore Seb Gelez m’ont donné beaucoup de conseils afin de progresser et je les remercie énormément. Pour moi mon principal point fort est toute l’énergie que j’apporte à ce sport, j’essaye de surfer dès que les conditions sont au rendez vous et même si elles ne le sont pas je me motive à aller à l’eau. Quant à mes points faibles, c’est d’abord le backside. Il faut vraiment que je m’y entraine car il n’y a pas que des droites en compète ( ahah ). Puis il faut aussi que je m’entraine vraiment à être régulier sur les manoeuvres ( snap , floater ). Je ne me prend pas la tête avant de reprendre la compétition, je me dis que c’est un plaisir et non pas la guerre entre les riders donc j’essaye d’être le plus cool possible et on voit ce que ça donne .

 

-Tu t’essayeras également dans le championnat de France en prone cette année apparemment ?

Oui cette année je me suis mis pas mal à faire du prone ( tout en continuant le dk ), je retrouve vraiment une sensation agréable allongé. Pour moi le DK et le prone sont tous les deux vraiment impressionant à haut niveau et je reste souvent bouche bée en voyant les nouvelles manoeuvres en prone ( invert to rollo, double rollo,…). Je ne vais pas dire que j’ai une préférence pour l’un ou pour l’autre car j’apprécie vraiment les deux et ce sont deux sensations totalement différentes. Monsieur PLC par exemple, c’est tout simplement incroyable ce qu’il a fait, toujours à la recherche de nouvelles manoeuvres, ou bien même ces Backflips monstrueux. Pierre-Louis et Amaury ont tout simplement réussi à revolutionner le bodyboard francais avec leurs titres de champion du monde.

 

-As-tu eu l’occasion de te tester ailleurs qu’en France ?

J’ai surfé quand j’étais jeune à la Réunion mais sinon je n’ai pas vraiment eu l’occasion de beaucoup voyager donc j’ai principalement surfé les beachbreaks landais pour ce qui est du bodyboard. En juillet d’ailleurs, je repars pour un mois à la Réunion, j’espère avoir vraiment de bonnes vagues mais je n’y vais pas que pour surfer, aussi pour retrouver mes amis, apprécier avec ma copine enfin bref le bonheur.

 

-Quelle est ton type de vague préférée ?

En Dk je préfère les droites, soit plutôt creuses, soit multipics. J’aime beaucoup les beachbreaks, mais je garde quand même une préférence pour les vagues de reefs avec une couleur d’eau extraordinaire et bien sur bien chaude (ahah). En prone je n’ai pas vraiment de préférence entre droite ou gauche par contre, je prend ce que Mer nature me donne.

 

-Merci Théo, et on te souhaite bonne chance pour le DK Tour ainsi que pour le Championnat prone ! Un petit mot pour la fin ?

Tout d’abord merci à XlMag pour cette interview, et un grand bravo pour tous vos efforts, ce qui a conclu à un résultat parfait! Je tiens aussi à remercier mes sponsors : NOBELUM BODYBOARD IDENTITE et DK DENSE BODYBOARD SHOP.  Merci aussi à tous les riders qui m’ont poussé dans le bodyboard. Une grosse pensée pour ma copine et puis comme on dit à la Réunion : « Narmet sa ! »

Crédits photos : ©Alain Le Gall/©Jeff Ruiz/©DR

[nggallery id=45]