Le weekend dernier Joséphine remportait le Maïder Arostéguy dans sa catégorie Ondines Espoirs et réalisait un joli pied de nez à sa non-retenue pour le Panama, demain elle démarre pour Brétignolles-sur-Mer tenter sa chance au Bréti-Girls Pro Junior. En attendant et en exclu, Jojo répond à nos questions, XLMag lui souhaite donc bonne chance et une longue et belle carrière!

 

1-Salut Joséphine, comme le veut la tradition, avant de débuter, je te laisse te présenter en quelques lignes …

Salut Jeff, donc je m’appelle Joséphine Costes, j’ai 16 ans, je suis en seconde au CNED et j’habite à Hossegor depuis 9 ans.
J’ai commencé le surf à 5 ans avec mon frère au Maroc où j’ai vécu plusieures années avant de rentrer en France.

2-Tu viens tout juste de remporter le Maïder Arosteguy dans ta catégorie Ondines Espoirs, une réaction à chaud ?

Je suis très contente d’avoir remporté le Maïder cette année en Ondines Espoirs car c’est une des premières compétitions de l’année. Quand je suis rentrée dans l’eau pour la finale, j’avais vraiment envie de faire un bon résultat mais je savais également que cela ne serait pas facile car les filles qui étaient avec moi ont toutes un super niveau et donc finalement le fait de gagner m’a redonné un peu plus confiance en moi pour les prochaines qui arrivent!

3-En 2010 tu avais déjà gagné à Biarritz en mini ondine et tu avais fini Championne de France, cette année la même donc ?

En effet, 2O1O avait vraiment était une très bonne année pour moi. J’avais gagné le Maïder c’est vrai, et j’avais fini championne de France mini Ondine. Plus une demi finale au Pro junior de San Sébastien, j’avais également fait mon tout premier voyage en Australie avec la fédération cette année là, c’était super tout ça et j’en garde de bons souvenirs!
J’espère donc que 2012 sera pareil ou sinon mieux. Début mai je pars à la Réunion pour surfer d’autres styles de vagues, avant ça, je participe au Bréti Girls Pro Juniors de la Sauzaie. Cette année j’ai vraiment envie de me donner à fond sur les pro juniors justement, de continuer à m’entrainer et d’essayer de faire un bon résultat aux championnats de France aussi, car l’année dernière j’avais terminé 5ème pour ma première année Espoirs et 6 en Open, donc je vais essayer de faire mieux. A long terme on verra bien ce que cela donnera en attendant je me donne à fond tout en profitant de chaque instant!

4-Pas trop triste de ne pas avoir été retenu pour le Panama ?

Oui forcément j’ai été déçue de ne pas être retenue pour le Panama, c’est normal. J’avais passé un super mois en Australie, je m’étais beaucoup entrainée et quand j’ai appris que je n’étais pas sélectionnée, j’ai eu quelque part l’ impression que tous mes efforts avaient servi à rien….
Mais par la suite je me suis dit que cela pouvait être un mal pour un bien, car maintenant j’ai encore plus envie de me battre, de progresser et de faire de vrais résultats sur les compétitions pour montrer ce dont je suis capable!
En tout cas je souhaite à tous mes amis de l’équipe de France de faire un podium et de fracasser le spot parce qu’ils en sont tous capables, ils peuvent nous ramener un titre, j’en suis persuadée!

5-Tu t’entraines toute l’année sur Hossegor, Capbreton et Seignosse, suis-tu un programme en particulier ?

Je suis donc inscrite au CNED depuis 4 ans, ce qui ma permis jusqu’à aujourd’hui de surfer dans les meilleures conditions, j’ai aussi la chance d’avoir ma mère qui me filme et qui m’amène partout surfer.
Je suis régulièrement les entrainements à l’Hossegor Surf Club où je suis licenciée, ce qui m’ aide à progresser, à corriger mes défauts et à apprendre de nouvelles manoeuvres…

6-Dans la famille Costes je demande le frère, j’imagine très fière de Pierre-Louis évidemment ?

J ‘ai toujours été très fière de Pierre-Louis mais, l’année dernière, c’est vrai je l’ai été encore plus car il a réalisé son rêve, celui d’être champion du monde!
Il s’est énormément entrainé et a beaucoup voyagé, souvent je ne le voyais plus pendant 4 ou 5 mois, et encore maintenant il me manque beaucoup quand il n’est pas à la maison car on s’entend vraiment bien tout les deux. Il me motive, me soutient et me donne confiance en moi, même si parfois il est dur, comme une fois où il m’avait promis un cadeau si je prenais une grosse vague à la Gravière, ahah!!!
Mais je pense que c’est malgré tout grâce à lui si je fais du surf aujourd’hui, car je me souviens quand j’étais petite, c’est avec lui que j’ai pris ma première vague et c’est aussi lui qui venait au peack avec moi et me poussait. Moi je l’accompagnais à chacune de ses compétitions et je restais aussi des heures à jouer sur la plage à Labenne pendant qu’il surfait.
Au Maroc il m’a même donné mon premier job : j’étais sa porteuse de palmes attitrée, ahah!!! (cf photo ci-dessous)

7-Merci Joséphine, XLMag te souhaite le meilleur pour le reste de la saison ! Le mot de la fin est pour toi.

Je remercie mes sponsors Billabong, Créatures , VZ et Nixon, je remercie aussi tous mes amis, mon club le HSC, ainsi que ma famille pour tout ce qu’elle fait pour moi et bien sur XLMag pour cette interview.  🙂

Crédits photos : DR / ©Djé (www.1moment1image.com) / ©Jeff Ruiz

[nggallery id=52]