02Un travail de fourmis effectué pour obtenir un terrain de dirt

Des bosses de terre bien raides, des tricks toujours plus périlleux les uns que les autres, des blessures qu’on ne compte même plus… Le dirt, discipline issue du BMX traditionnel, fut créé pour et par les riders qui se lassaient du race, courir les uns après les autres c’est bien mais pouvoir faire des jumps de fous et replaquer quelques figures aériennes, c’est bien plus fun. Pourtant ce sport a bel et bien du mal à trouver sa place chez nous dans les Landes, malgré tout le volume nécessaire et les terrains appropriés, et ce bien sûr au grand dam de notre rider local, ancien champion de France, qui a fêté ses 20 ans de ride l’an dernier, j’ai nommé Patrick Guimez.

En 2007, pourtant, Pat créé le plus grand show de BMX que notre région ait connu, chez lui, à Tosse, le Lords Of Dirt

23

Un énorme show réunissant les meilleurs riders internationaux, des concerts, un spectacle grandeur nature hallucinant qui réussi le pari d’attirer des milliers de spectateurs le temps d’un week-end estival pour une discipline pourtant assez peu médiatisée.

Pourtant en 2011, Patrick doit se résoudre à stopper l’évènement, la ville a d’autres projets et le terrain lui, doit être rasé. Au départ une proposition de déplacement de lieu est avancée, mais au final va avorter car un projet de golf est en cours… Des années de travail et d’investissement personnel se voient alors démantelées en un battement de cils.

« Le dirt, c’est se faire plaisir et faire plaisir avant tout… »  Patrick Guimez

Pour autant, le Lords Of Dirt n’a pas totalement disparu, mais s’exporte, Fréjus, Sérignan, même outre-manche sur la Santa Pod Raceway en Angleterre. Les Landais eux, qui ont vu naître leur évènement chez eux, doivent désormais se contenter de suivre leurs riders préférés via des photos et des vidéos postées sur la toile, triste sort….

22Ci-contre Patoch lors du LOD 2011 à Tosse

Depuis, Patrick ainsi que deux pilotes de FMX avaient entrepris de s’intaller sur un nouveau terrain sur la commune de St Martin de Hinx. Une zone louée pour 5 ans au moins et autorisant également donc, la pratique du freestyle motocross. Cependant et à peine 3 ou 4 sessions plus tard, les ennuis vont débuter, tout d’abord la moto va se faire éjecter du projet. Le vélo lui, ne faisant pas de bruit devait  pouvoir y rester, pourtant une fois de plus la mauvaise nouvelle va tomber, puisque le propriétaire décidera finalement de vendre son terrain, ce qui replacera le groupe de riders à la case départ !

Comment s’y prendre autrement pour détruire le moral d’une troupe de jeunes athlètes qui ne demande qu’à assouvir leur passion du BMX sans rien demander à personne ? Je ne sais pas ! Peut être les gens et les municipalités préfèrent-ils voir errer une jeunesse paumée, au pied d’un fronton, assise toute la journée sur un banc, canettes de bière à la main en plein après-midi, n’oubliant surtout pas de la laisser à même le sol une fois vide, car la poubelle la plus proche est déjà trop loin en face d’eux…Peut être que les messages du ministère des sports de la jeunesse et de l’éducation, comme quoi bouger est bon pour la santé ne doivent strictement s’appliquer qu’aux licenciés de sports dits plus traditionnels, ou qu’aux licenciés tout court ?

08Du style, un talent indéniable et un authentique capital sympathie, what else ?

Quid des sports extrêmes ? Quid de ceux désirant exercer une activité physique pour le simple plaisir qu’elle procure ? Ceux-là même qui d’ailleurs font bouger les foules de nos jours, ceux-là même dans lesquelles la jeunesse d’aujourd’hui se reconnait et à envie de s’investir. Faudra t’il toujours se débrouiller tout seul pour faire avancer les choses ? Faudra t’il encore remuer ciel et terre, à l’instar de Patoch, afin de faire ouvrir les yeux de nos élus endormis devant des acquis obsolètes ?

Ce sont malgré tout ces sportifs là que vos jeunes idôlatrent, et loin de l’image de bad boys que vous vous complaisez, ad vitam æternam, à leur coller à la peau, essayez d’y voir la créativité, le talent, la détermination et l’émulation qu’ils dégagent.

XLMag dit stop aux bâtons dans les roues, et non le Dirt ce n’est pas sale comme pourrait le dire le Doc et merci aux riders de nous faire vibrer encore très longtemps, gardez la force !

 

 Crédits photos : ©Jeff Ruiz pour XLMag® (toute reproduction ou utilisation d’images sans mon autorisation est strictement interdite)
 
Clip du dernier LOD de Tosse en 2011 par Julien Chat
[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=DLWLh4M01SE[/youtube]