« Snowboader Pro, European marketing manager, consultant TV Canal+ pour les XGames, organisateur d’évènements, Team Manager, Filming & editing productions…. le cursus de Greg Poissonnier est réellement impressionnant et mieux vaut s’armer de patience quand vous vous attelez à son CV. Don Grego est un véritable touche à tout de la glisse, du BMX, au Snow, en passant par le Surf et bien sûr sa prédilection pour le Skate depuis les 90’s font de lui un véritable best of à lui tout seul !… »

 

#1 Salut Greg, avant de débuter, comme à notre habitude, je te laisse te présenter en quelques lignes stp ?

Salut Jeff, alors commençons par le début, j’ai 40 ans, je suis originaire de la région parisienne mais j’ai déménagé dans le Sud-Ouest en 1985, à Pau précisément, je vis actuellement sur la côte Landaise depuis environ 20 ans maintenant, où je skate le plus souvent possible bien sûr !

09Backside Tailslide, du snowboard au skate, Greg a changé de noms de tricks mais le talent lui, est toujours présent

 

#2 Alors toi Greg, tu as eu un parcours bien sinueux avant d’arriver au skate, peux-tu nous raconter cet itinéraire pour le moins éclectique ?

En effet, en fait j’ai découvert les sports dits « alternatifs » vers 1984 avec tout d’abord le BMX, lorsque j’ai déménagé à Pau, il y a avait là-bas une des meilleures pistes de France pas très loin de chez moi, j’ai donc roulé à fond. Puis la proximité des montagnes et celle de l’océan m’ont tout naturellement dirigé vers le snow et la glisse en général…sachant que j’ai commencé à m’intéresser au skate vers 86-87. A l’époque, lors d’un voyage scolaire à Londres, je vois des mecs faire des ollies pour monter des marches et d’autres rouler sur les murs, ça sera le déclic pour moi !

En 91 j’arrête l’école et je pars en saison d’hiver à Avoriaz pour satisfaire ma soif de snowboard, je fais quelques saisons en shops comme skiman. Je bosse alors chez « Street Trash », le shop snow et skate d’Avoriaz, le matin je bosse pour eux et l’aprèm je ride et représente la boutique. En 95, je décroche mon tout 1er contrat et je passe Pro, je vais donc par la suite gagner ma vie grâce au snowboard pendant une dizaine d’années, mais lors de mes déplacements, j’ai toujours un skate dans ma housse de voyage.

04Backside Smith Grind « rondement » exécuté

 

#3 Des 80’s jusqu’à nos jours, le skate a bien évolué, jeux vidéos, clips, internet, toi qui a pu suivre justement cette progression, quel regard de sage pose-tu sur cet essor ?

Tu peux voir cet essor de deux points de vue différents :

► D’abord certains diront que l’âme du skate se perd, que le skate est devenu un sport grand public alors qu’il ne devrait pas être considéré comme un sport traditionnel, ce qui n’est pas complètement faux du reste, le skate n’est pas un sport avec des règles, des entrainements le mercredi et des compétitions le week-end. Quand tu skates c’est H 24, que ce soit dans un park, dans ton garage ou dans la rue… Seulement les initiés peuvent comprendre les tricks, les codes et pourquoi un type qui n’a aucun palmarès peut être considéré comme le meilleur skater du monde, pour le commun des mortels c’est assez dur à comprendre !

► Puis d’un autre côté, il y a enfin une reconnaissance d’une activité créative, physique, saine, qui crée des liens entre ses pratiquants, on en a presque fini avec le raccourci skaters=délinquants, et puis les structures fleurissent enfin… Le revers de la médaille c’est que certains y voient la nouvelle poule aux œufs d’or, comme le CIO qui verrait bien le skate aux JO, le tout chaperonné par l’UCI (union cycliste internationale), on croit rêver ! Il est important que le skate reste aux mains de ceux qui le pratiquent et qui sont passionnés, autrement il va se passer la même chose que pour le snowboard, le snowboard se meurt depuis qu’il est géré par la FIS (fédération internationale de ski), autrement dit géré par les mêmes qui interdisaient l’accès aux remontées aux snowboarders, les mêmes habillés en rouge qui nous mettaient des coups de bâtons et qui, quelques années après on fait leur beurre grâce au snow…

Pour résumer, je suis entre les deux, je suis content de voir enfin une évolution dans le regard des gens vis-à-vis du skate, mais j’aime aussi ce côté underground « seul les initiés peuvent comprendre » !

 01Fronside crailslide au BNS bowl

#4 En parallèle, légitimement, se sont développées toutes les infrastructures qui vont avec, mais bon Dieu que ce fut long d’obtenir par exemple un skatepark à Capbreton, pense-tu que le skate est toujours victime de sa réputation un peu trash ?

C’est le moins que l’on puisse dire, que ça a mit le temps, dans la région qui est souvent comparée à la Californie de l’Europe, on aurait dû avoir des parks de qualité internationale depuis au mois 15 ans. C’est clair que le skate avait mauvaise presse, mais ça évolue, les gens réalisent enfin que les kids aujourd’hui ne font pas que du foot, ou que du rugby, du tennis… Qu’ils peuvent très bien aller au judo en skateboard, à plus forte raison dans notre région où l’influence du surf et donc de la glisse en générale, est très forte.

❝Fût un temps où les municipalités achetaient leurs parks à des marchands de toboggans…   Greg Poisonnier

#5 Techniquement parlant, que pense-tu d’ailleurs de nos 2 derniers arrivants, que sont le park de Capbreton et le bowl de Bénesse-Maremne ?

Eh bien le fait que le maître d’œuvre qui a dessiné ces parks soit un skater fait la différence (Hall04 & Cie – JB Picot). Fût un temps où les municipalités achetaient leurs parks à des marchands de toboggans, ce temps là est, je l’espère, bientôt révolu, dorénavant, certains skaters de ma génération ont fait de leur passion un métier, que ce soit pour des marques, des écoles de skate, pour la presse spécialisée, pour des skateshops ou les équipements dédiés… Du coup les mairies trouvent en face d’elles des interlocuteurs crédibles et compétents, ce qui n’était pas forcément le cas 15 ans en arrière, où les seuls interlocuteurs étaient des ados en baggy avec la voix qui mue (désolé pour ce cliché !), on veut bien comprendre que les municipalités faisaient plus confiance aux vendeurs de bac à sable, ahah ! Bref, on a effectivement 2 beaux spots tout neufs, mais il ne faut pas perdre de vue que ces équipements, bien qu’ayant un caractère exceptionnel pour la région, ne sont que de petites structures, tant en terme de superficie que de profondeur des bowls ou hauteur des obstacles, c’est sans commune mesure avec ce que l’on peut trouver dans d’autres pays européens et évidemment aux Etats-Unis… On n’y organisera pas de gros événements internationaux !

02Le bowl de BNS est quand même particulièrement réussi, ce sweeper également

 

#6 Toi qui a beaucoup bougé, quel park t’a juste fait halluciné ?

J’ai eu la chance d’en voir beaucoup en effet, mais Lincoln City en Oregon est assez impressionnant, Orcas Island aussi dans l’état de Washington, le Park Etnies à Lake Forest est dingue également, il y en a trop en fait… Ah oui, et plus près de nous, je n’y suis pas allé encore mais celui de Copenhague à l’air fou !

 

#7 Tu vis sur la côte Landaise depuis plusieurs années maintenant, et étant fan de glisse, t’es-tu essayé au surf ou à quelques autres sports aquatiques ?

Je surfe depuis 1987 ! Enfin je surfais semble plus approprié, je ne surfe presque plus, un petit peu l’été quand je vais à la plage en famille ou quand je voyage, mais j’avoue être un peu saoûlé de l’ambiance qui règne à l’eau comparée à celle que tu trouves sur un skatepark.

 

#8 Peux-tu nous parler un peu de la marque cOLLAPSe dont tu es le co-fondateur ?

cOLLAPSe a démarré comme ça lors d’une conversation avec BoulRostan, on s’est dit qu’on pourrait faire notre propre truc, nos graphiques, notre team etc…et on l’a fait ! Ça fait 2 ans et demi que ça dure, le fait est que comparé à quand j’étais jeune, les kids d’aujourd’hui sont plus à même de s’identifier à une marque française, voire régionale, de mon temps rider une board française aurait été plus que ringard…plus maintenant !

On veut mettre en avant le côté « fun » du skate, pas uniquement la performance, mais le fait que l’on peut s’amuser sur un bout de trottoir à faire des slappygrinds toute la journée, on n’est pas sectaires, on skate tout, bowls, rampes, street…le skateboard doit te donner le sourire, sinon arrête tout de suite !

 

#9 Un petit mot pour tous les jeunes qui veulent se mettre au skate, et à leur éventuel passage dans un de nos skatepark ?

Faites du skateboard, c’est fun, accessible, on peut en faire partout et en plus ça apprend l’humilité et la pugnacité, ce qui ne gâche rien… Et surtout skatez pour vous faire plaisir et pas dans l’optique de décrocher un éventuel sponsor, c’est un peu trop la tendance malheureusement en ce moment !

 

#10  Merci Greg pour cet ITW, je te laisse le mot de la fin et te dis à bientôt quelque part par là !

Soutenez les marques de skateboard et les skateshops, ce sont eux qui font vivre notre passe-temps favori… Merci à toi Jeff et à XLMag pour cette interview, et à très bientôt…

05Backside air pour Don Grego

 

Suivez les vidéos cOLLAPSe en vous abonnant à la chaîne Youtube

Et rejoignez également sur facebook la liste des fans de cOLLAPSe 

 Crédits photos :  ©Jeff Ruiz pour XLMag® (toute reproduction ou utilisation d’images sans mon autorisation est strictement interdite)