Dans la famille Duru, je demande le cousin…Bonne pioche ! En effet, d’un Chaouche à l’autre il n’y a qu’un pas, et à l’instar de Joan, Rémi est également un grand passionné de glisse et un excellent surfeur. Pourtant c’est pour le kitesurf, que le cousin a craqué, une discipline qui est encore loin d’avoir du plomb dans l’aile dans Landes. C’est donc en coup de vent et au repos d’une toute récente blessure à la cheville et au genou que Rémi est venu nous parler de son passe-temps favori !

09Rémi est très attaché à sa passion pour le kite

 

#1 Salut Rémi, avant de rentrer dans le vif du sujet je vais te demander stp de lever un peu le voile sur toi afin que j’ai le temps de taper les autres questions !

Salut je m’apelle Rémi Duru, je né le 24 janvier 1987 à Bayonne, mais je suis un Chaouche depuis toujours !! Côté études, j’ai été au Lep de Tarnos où j’ai obtenu un BEP de maintenance et aujourd’hui je travaille pour la CABAB en tant qu’éboueur, parfait pour mes passes-temps donc, vu que j’ai toutes mes aprems, je peux kiter, surfer, bricoler des motos, tou ça selon les conditions car je suis un hyper actif en fait…

 

#2  Comment, pourquoi, avec qui, dans quel état j’erre, je veux tout savoir sur le fait que tu es devenu tellement accroc au kite, dans une région ou le surf prédomine pourtant ?

En fait j‘ai  découvert le kite par hasard, en voyant une voile sur la plage à Ondres avec un ami (Clément Tardieu). Ce jour là, nous avons été curieux et avons décidé d’aller leur parler afin d’en savoir plus, enfin surtout mon pote car je ne suis pas un grand bavard. Puis Clément acheté le matos que j’ai à mon tour testé… et depuis je n’ai plus jamais arreté ! Il faut dire que cette discipline n’est pas très commune dans les Landes, nous sommes donc moins nombreux sur les spots, on est vraiment tranquilles voir seuls au monde et c’est ce que j’apprécie le plus… En plus avec le kite j’ai des sensations de vitesses et je peux décider où je veux aller sans attendre une vague. J’aime aussi lorsqu’il y a des conditions extrêmes, envoyer des gros sauts juste comme ça pour le plaisir.

 

#3  Il est vrai qu’on ne voit malheureusement pas assez souvent du kite ou même du windsurf sur nos plages, rassure-nous, on a quand même de bons spots chez nous dans les Landes ? Quels sont les meilleures configs pour la pratique du kite surf ?

Tu n’as pas tort, il y a peu de kite ou même de windsurf ici, en même temps vu nos conditions c’est plutot normal. Vents trop changeants et qui dit vent dit fortes houles, rajoute à ça le froid, l’orage, la grêle, ça dissuade vite de se mettre à ce genre de sports. La question qui fache : les spots… je n’aime pas divulguer mes spots, je prefère les garder pour moi, je n’aimerais pas voir débarquer du monde alors que pour le moment je suis seul, tu comprends, mais bon allez, je peux t’en lacher un quand même, je kite assez souvent à Seignosse sur la plage des Estagnots…

Questions config, pour une bonne session de strapless par exemple, il faut une houle de 1m50 environ, un vent de nord, aux alentours de 25 noeuds régulier, et le top un beau soleil. Il y en a une école de kite à Biscarosse pour ceux qui veulent se lancer, d’ailleurs c’est la seule que je connaisse, idéale pour débuter vu que c’est sur un lac !

08L’aile ou la cuisse ? En tout cas Rémi lui a les deux

 

# 4  il y a tout cet équipement bien spécifique, pas mal encombrant à gérer, et en plus de l’élément liquide qu’est l’océan, le vent est également un facteur  primordial pour vous, quels sont donc les aptitudes physiques et mentales indispensables à la pratique du kite ?

Alors ça pour être encombrant c’est encombrant ! J’ai dû acheter un fourgon pour avoir toujours avec moi mon matos, ahah, non mais ça va il y a pire ! Pour pouvoir kiter à tout moment il faut plusieurs ailes, minimun 2, et en fonction du vent tu adaptes la taille de ton aile (peu de vent = aile de 14m² pour moi et à l’inverse tempête je sors la 8m²). En plus des ailes il nous faut un arnais, une pompe (pour gonfler nos ailes et oui avant de se mettre à l’eau on s’échauffe en pompant lol), j’ai aussi la fameuse barre qui me permet de me diriger. Il faut savoir que les lignes de cette barre font 25m il faut donc de la place pour les déplier … Avec le kite tu apprends la patience, il ne faut pas avoir peur de marcher (quand le vent tombe)… Tu apprends aussi à reconnaître les nuages qui amènent la pluie ou L’ORAGE, le pire ennemie du kiteur ! J’en ai fait les frais, il faut vraiment être vigilant ! En plus de ça, et comme le kite est un sport vraiment complet, il faut vraiment privilégier le gainage en complément physique à la discipline. Parce que les blessures ça arrive de temps en temps lors de mauvaises réceptions. Ma première fut la malléole cassée, résultat 6 mois sans kite et sans sport. Et par mal chance donc là je viens de me blesser à nouveau lors d’une session jeudi dernier. Cette fois mon genou a souffert en envoyant un roller, du coup repos imposé et examen pour voir si les ligaments ne sont pas touchés, je croise les doigts pour que ce ne soit pas le cas sinon ma saison est terminée !!!

 

#5  Alors par contre je suis venu te shooter l’autre jour, tu étais avec une board de surf classique et en step off,  et tu m’as dis que tu préférais rider ainsi, tu peux nous expliquer ce choix stp ?

Oui c’est vrai, je prefère utiliser une planche de surf pour mes sessions, tout simplement parce-qu’à la base déjà je suis un surfeur, et donc kiter avec ma planche habituelle me permet de retrouver et de garder mes sensations du surf.

 

❝ En fait, je suis presque toujours à l’eau… J’aime vraiment tout ce qui se rapporte à l’océan… Rémi Duru

 

# 6  Ce qu’il y a de top avec toi c’est que quand il ya du vent tu sors ton aile et quand il y en a pas tu peux surfer ou autre, j’ai envie de dire What else ?

Oui voilà, la pratique du kite m’a permis de m’adapter, il ya du vent alors je sors ma voile, si à l’inverse il n’y en a pas mais qu’il y a quand même des vagues alors je ne prend que ma planche, même si malgré tout je suis toujours en attente du vent. En fait, je suis toujours ou presque à l’eau, kite, surf, été comme hiver, ou même en bodysurf ou en bodyboard quand il y a du shorebreak, là c’est plus pour rigoler ou quand j’ai pas la condition pour surfer ou kiter… J’aime vraiment tout ce qui se rapporte à l’océan finalement !

 14Onshore je kite, offshore je surfe !

 

# 7  Qu’est-ce que tu conseillerais à quelqu’un qui viendrait te voir et qui voudrait se lancer à faire du kite pour la 1ère fois ?

 Je lui dirai  » tu es sûr ? » lol, non je lui dirai déjà de prendre des cours pour éviter un accident (finir dans la dune ou dans un immeuble…) il faut avoir de bonnes bases. Et de bien gérer son budget, car il est assez conséquent, au début environ 1000€ pour du matos d’occasion (ça monte vite entre les ailes, le arnais et la planche).

 

# 8  As-tu déjà  pris Joan sous ton « aile » ?

Non je n’ai pas vraiment initié Joan au kite, il faut dire qu’il n’est pas souvent là et quand il est dans la région on en profite pour surfer plutôt… Les conditions ne sont pas toujours tops non plus pour qu’il apprécie vraiment, c’est pour ça qu’on a prévu de partir en voyage à l’île Saint Martin chez sa copine Maud Le Car, là-bas les conditions sont idéales !!! Il n’aura plus le choix, il devra essayer, alors oui affaire à suivre…

 

# 9  Quels sont tes meilleurs trips kite ?

Mes meilleurs trips kite je les compte sur les doigts d’une main. Faute de budget déjà, car j’aimerai découvrir plein de spots que je peux voir sur internet dans les vidéos, ça me fait rêver ces conditions de fou !!!! Concrêtement pour le moment mon meilleur trip c’était au Portugal, en Algarve, j’y ai ma belle famille la bàs donc l’été on en profite pour allier détente apéro, famille et kite !!! Impeccable ! J’ai aussi été à Royan chez un ami (Romain Brunet) où les conditions sontquand même  meilleures que chez nous, je compte bien y re-squater d’ailleurs,  à bon entendeur…  🙂

13Au Portugal en mode freestyle

 

# 10  Merci Rémi, remets-toi bien de ta blessure afin qu’on puisse refaire quelques images de toi, et je te laisse le mot de la fin, tu as libre antenne, alors vas-y !

Je vais remercier mon sponsor Joan Duru, mdr !!! En même tant sans lui je ne suis pas sûr que je pourrais pratiquer mes passions, je le remercierai jamais assez… Je remercie aussi ma chérie qui me laisse passer mes journées à la plage sans jamais rien dire ! Je veux également dire un petit mot à Matthieu Gustau qui de par son site « myprosurfboard » me fait profiter de bonnes planches ! Sans oublier mon copain de kite Clément Tardieu qui est parti en Australie en tant que prof de kite « enfoiré ! », Romain Brunet qui me laisse squater, et Baptiste Bisbau pour ses photos. Je tiens aussi à remercier XLMag de s’être interessé à mon univers et le faire partager.

Le mot de la fin « au CHILON !!!! »  😉

  Crédits photos :  ©Jessica Rodrigues / ©Baptiste Bisbau /©Alex Lesbats / ©Jeff Ruiz pour XLMag® (toute reproduction ou utilisation d’images sans mon autorisation est strictement interdite)

En cadeau bonus, « Follow the move », une vidéo bien fun de kitesurf made in Brazil!