Cette semaine XLMag a fait la connaissance d’un petit jeune homme de 13 ans, infatigable, insatiable, inépuisable, passez moi vite le dictionnaire des synonymes, car Tom Mardel est réellement du genre hyper actif dès qu’il s’agit de faire du sport, et plus particulièrement du BMX, sa discipline de prédilection depuis quelques années. Nous avons rencontré Tom alors qu’il s’entraînait sur la piste de chez Bud Racing à Hossegor, le jeune et prometteur Tyrossais est alors descendu de vélo quelques instant afin que nous puissions lui poser nos quelques questions…

01Tom Mardel et son inséparable monture

 

#1 Salut Tom, avant de donner les 1ers coups de pédales, je te laisse te présenter en quelques lignes à nos lecteurs stp. 

Hi, je m’appelle Tom Mardel dit « p’tit Tom » à cause de ma taille. Je suis né le 14 février 2001 à Bayonne. J’habite Saint-Vincent de Tyrosse depuis l’année dernière (avant j’étais sur Hossegor). J’ai passé les 6 premières années de ma vie sur les routes et sur les terrains de GP et vécu dans de nombreux pays (Portugal, Italie, Suisse, Belgique…). Je rente cette année en 4ème au Collège Lubet Barbon de Mont-de-Marsan  au sein d’une classe sportive.

14Il y a 6 ans Tom craquait pour le BMX, depuis sa passion a pris de l’altitude

 

#2 Alors tout d’abord, et connaissant la passion de ton père pour la moto, j’aimerai comprendre comment en es-tu arrivé à préférer le BMX Tom ? 

En effet, car mon père est un ancien pilote de MX et aussi ancien Manager de Team, ce qui explique mes nombreux voyages. J’ai grandi sur les terrains de motocross et pratiqué très tôt avec mon copain Zach (Pichon) d’abord le tricycle puis très vite le PW. Chaque GP était pour moi un véritable terrain de jeux, paddock, circuit, les copains, bref les vacances tous les jours, même si tous les jours il y avait classe, avec maman comme maîtresse. Puis l’heure d’aller à l’école est arrivée et nous nous sommes donc posés à Hossegor. J’ai alors découvert le Bmx à la télé à l’occasion des JO de 2008 à Pékin et tout de suite ça été une révélation.

#3 Aujourd’hui tu es pensionnaire à Mont-de-Marsan, car tout est là-bas, d’abord ta classe de sport étude, puis ton club, ton team, cela te fais des journées chargées j’imagine… 

Licencié au club de Mont-de-Marsan, je vit la semaine là-bas, au sein d’une famille d’accueil, afin de me permettre de suivre une scolarité presque normale = emploi du temps scolaire adapté afin de pouvoir pratiquer ma passion. 8 h d’entraînement par semaine, 11 mois sur 12. Je fais parti d’un team avec des partenaires et j’ai un encadrement personnalisé avec mon entraîneur Julien Arévalo. Alors oui, des semaines très chargées : mon emploi du temps scolaire prévoit des heures d’études pour les devoirs et tous les soirs c’est soit entraînement physique soit entraînement piste. Je ne rentre pas tous les weekend car suivant où sont les courses, mes parents me récupèrent en camping car et nous y partons directement.

11Déjà quelques podiums et victoires mais Tom ne compte pas en rester là…
04… Car ses yeux sont déjà dirigés vers les championnats de France

 

#4 Alors justement en quoi consiste un entraînement type avec Julien, ton coach ? 

Le club de Mont-de-Marsan dépend d’un omnisport ce qui nous permet d’avoir accès à presque l’ensemble des structures sportives pour pratiquer.

#Le lundi en général c’est renforcement musculaire et récupération pour les lendemains de course. Nous disposons d’une salle avec l’ensemble des appareils adaptés.

#Le mardi, plyométrie, accélération et vélocité. Quand le temps le permet c’est en extérieur.

#Le mercredi, piste avec du travail d’amélioration de technique, VMA, PMA  et autres.

#Le jeudi, activités variées en fonction du temps et la période d’entraînement dans laquelle nous sommes ( squash, piscine, course à pied….).

#Le vendredi, repos car en général c’est la vieille ou l’avant-vieille d’une course.

#Le samedi et le dimanche sont consacrés aux déplacements et aux courses.

#5 Tom, parle-nous stp un peu du Team M2M dont tu fais partie. 

Le team a été créé l’année dernière en même temps que la section. C’est mon père et Julien qui sont à l’origine de la création du team M2M. Il a permis de sélectionner un groupe de rider de différents niveaux et de les faire progresser grâce aux entraînements personnalisés de Julien qui nous encadre quotidiennement mais aussi sur les compétitions le weekend. Le team a permis de rassembler quelques partenaires, matériels et financiers, pour nous équiper et nous aider lors des déplacements sur les courses de niveau national, international et mondial. M2M c’est surtout une super équipe solidaire. En dehors et également en cours de saison nous faisons des sorties autres que le BMX afin de nous retrouver et partager de super moments. Une vraie famille de copains, c’est génial….

20Le Team M2M chez Bud Racing à Hossegor
21Sur la 2ème marche des Championnats des Landes 2014

 

#6 Quelles sont tes derniers bons résultats en courses Tom ? Et aussi quels sont tes futurs autres objectifs à venir ? 

Pour la saison 2013-2014 qui se termine le 31 décembre je roule en catégorie Minime 1ère année. Je participe aux courses départementales (championnat de Gironde et des Landes), régionales (championnat d’Aquitaine, coupe d’Aquitaine), inter-régionales (grand Sud-Ouest) et nationales (qualification pour le championnat de France et les coupes de France). Dans ma catégorie, en 1ère année, au niveau départemental je suis cette saison vice-champion des Landes, au niveau régional je suis dans le top 5 et je loupe de très peu le quota pour être qualifié d’office pour les Frances. Je vais donc devoir participer aux qualifs du championnat de France et coupes de France. Auparavant j’ai également été vice-champion d’Aquitaine et j’ai aussi eu l’occasion de participer au championnat d’Europe. En fait chaque saison tu dois te qualifier ou maintenir ta qualification pour accéder aux Frances ou à l’Europe. Mon objectif sur chaque course est d’atteindre la finale pour donner tout et monter sur le podium. Mes objectifs à long terme c’est d’atteindre un excellent niveau, participer à des JO, et faire comme mon idole Joris Daudet, partir aux USA..

#7 Ça joue des coudes pendant les courses, et malgré les équipements vos chutes sont parfois spectaculaires, as-tu déjà quelques blessures à ton jeune actif ? 

C’est vrai, les courses sont des moments forts. Chaque manche dure environ 45 secondes, l’effort est intense et violent. Il faut vite faire sa place et se battre pour la garder. Le start représente une grosse partie de la course. A l’issue de chaque manche, seuls les 4 premiers sont qualifiés pour poursuivre la compétition. Quant aux blessures, en ce qui me concerne aucune cassure à mon actif, juste quelques chutes avec de grosses éraflures ou des entorses… La qualité et le port de l’équipement est primordial : casque, gants, dorsale, pantalon obligatoire, le tout très réglementés et contrôlés.

136Casque, gants, lunettes, etc..même à l’entraînement les équipements sont là
19Les joies du surf, une autre glisse pour ne autre passion

 

#8 On m’a dit que tu étais plutôt du genre hyper-actif, que rester trop longtemps sans faire du sport c’était mission impossible pour toi. Tu sais qu’à XLMag on affectionne les sports dits extrêmes, tu fais quoi dans le genre, skate, surf, kart ? Dis-nous tout. 

En fait, le sport c’est vraiment une passion, je ne peux pas m’en passer. C’est vrai effectivement que l’on dit que je suis super actif. D’ailleurs pour moi les heures de cours sont difficiles à gérer nerveusement, mais comme dans le sport, je n’aime pas être le dernier, alors je bosse à fond, heureusement il y a le BMX le soir !!!!  J’ai découvert pendant une saison l’athlétisme avec des préférences pour la course à pied et en particulier pour le saut à la perche. Mais j’adore aussi le basket, d’ailleurs papa m’a fait un mini terrain à la maison pour jouer et m’entraîner en compagnie des mes amies Livia (lancelot) et Stella (Kalsidou). Mais cette année j’ai accroché grave pour le surf, ce qui m’ a permis de faire ma coupure avec le BMX et de découvrir des sensations exceptionnelles et le plaisir de la mer. La sensation de glisse et de liberté, la gestion des vagues, l’envie d’aller toujours plus loin pour chercher et prendre la meilleure et la surfer le mieux possible…. Bref j’adore. Dans les sports extrêmes que je pratique aussi, il y a le snow, tous les hivers avec mes parents nous allons à Piau et puis dans le top des sensations fortes, j’ai eu aussi le plaisir de découvrir et de pratiquer avec les frères Pagès, le freestyle dans le bac à mousse. J’ai passé un après-midi avec eux pour m’initier au back-flip et au front-flip, même pendant l’été j’ai continué à perfectionner mes figures ! Bref là encore que du bonheur, des superbes sensations et un  plaisir énorme.

#9 Tom, nous te souhaitons une jolie carrière dans le BMX et une prochaine saison pleine de réussite, merci de nous avoir accordé cet itw. Avant de se quitter, je te laisse le mot de la fin, tu as libre antenne Tom et je te dis à très bientôt ! 

Avant tout merci à XLMag de m’avoir accordé cet interview, un gros merci à mes parents qui me soutiennent et m’accompagnent dans tous mes projets et mes rêves en me donnant le max de chances pour réussir. A Julien mon entraîneur qui à décidé depuis 2 ans de m’accorder ses conseils et avec qui j’ai plaisir à travailler pour progresser. Et surtout merci à tous mes partenaires en particulier Stéph de Bud Racing, John de Cycle Evasion, tous mes potes du team (Quentin, Axel, Julian, Luc ,Tim et tous les autres…), tous mes amis du collège de Mont-de-Marsan et de mon ancien collège de Capbreton et tous ceux que j oublie…     TOM

 

16Nous te souhaitons une belle et longue carrière Tom

 

Suivez et supportez P’tit Tom en likant sa page d’athlète facebook Tom Mardel

Et n’oubliez pas non plus de liker la page facebook d’XLMag afin de tous savoir sur les sports extrêmes dans les Landes !

Crédits photos : ©Jeff Ruiz pour XLMag® (toute reproduction ou utilisation d’images sans mon autorisation est strictement interdite). Autres photos tous droits réservés

damier

Le Team M2M en action !