WCT, avant ces 3 lettres nous faisaient penser au World Championship Tour, et donc au surf et à sa brochettes de pros, aujourd’hui ces initiales nous font rêver plus localement, tout aussi intensément, mais pour une toute autre raison.

Le Willy te Trophée, le contest de bodysurf le plus attendu de l’année par les puristes célébrait cette année son 1/4  de siècle et nous réservait pour cette occasion une édition pour le moins splendide !

IMG_2897bnn

La palmeraie 2014

Après avoir laissé la vedette au Quik Pro France, puis aux Championnats de France, et alors qu’un été indien sévissait à coup de degrés Celcius inespérés sur le 40 et que les jolis swells automnales eux, nous régalaient jours après jours sur à peu près tous les spots landais, il était grand temps que le rideau se lève sur le Willy Côte et que cette compétition de palmipèdes téméraires ait lui aussi son jour de gloire.

IMG_3055n

Des conditions parfaites en ce dimanche matin

C’est en 1990 que le talentueux Willy Côte disparaît lors d’un tragique accident de voiture, ce jeune sauveteur apprécié de tous, laisse un grand vide autour de lui, il fut le tout 1er champion de France de bodysurf  en 1988. C’est donc en toute logique que ses amis décident d’organiser un contest amical en son honneur, le trophée portera ainsi son nom et depuis 1990, ne cessera de rendre hommage de la meilleure des manières à cet athlète au grand coeur parti beaucoup trop tôt glisser vers des écumes plus célestes…

Cette année donc Popeye, Marc Muguet et André Gracianette, nos 3 Mousquetaires du bodysurf Hossegorien, se devaient d’organiser le 25ème Willy Côte Trophée, lourde tache que de trouver le jour J, le weekend W et l’heure H, mais en décidant de lancer la compétition en ce dimanche 26 octobre 2014 ils allaient très vite apaiser les esprits des plus inquiets. Déjà très bon choix de date lorsqu’il s’agit de dormir une heure de plus la nuit précédent le contest, histoire d’être en pleine forme après ce passage à l’heure d’hiver, puis c’est une fois arrivé sur le spot, devant le club du Hossegor Sauvetage Côtier, pour finaliser les inscriptions, que les derniers doutes vont se lever de manière péremptoire, formelle, catégorique, indiscutable, irréfragable, dictionnaire des synonymes page 12…

Une 4ème levée pour Fred David dans une finale où les ascenseurs étaient la seule porte de sortie pour obtenir le triomphe, cette édition s’est déroulée au cours d’une journée quasi idéale, des vagues, du beau temps et même du public ravis de découvrir notre sport de glisse à l’état pur… Jean-Pierre Arbouet

Les prévisions l’avaient annoncé, mais nous nous méfions toujours de celles-ci, néanmoins en ce matin dominical, nos prières furent exaucées. Un magnifique pic d’1m, voir 1m50 aux séries, full offshore n’attend plus que les derniers arrivés s’inscrivent, et que les dernières combi s’enfilent. Les séries, sur le papier, sont prêtes et le tout premier coup de trompe déclenchant les festivités se fait entendre.

IMG_3206n

Stan Helbig gagne chez les jeunes, devant l’objectif de papa

IMG_3178n

1er Willy Côte pour la jeune Héléann Barker, seule fille de sa catégorie

IMG_3706n

IMG_3664n

Après la jeunesse, place à l’expérience, ci-dessus, Stéphane Fix et Popeye en action chez les Masters

IMG_4076n

Ceci est un intermède féminin récréatif

C’est donc parti pour toute une journée marathon de spectacle aquatique, les Open, les Djeuns, les Juniors, les Girls, les Masters, toutes les catégories y vont de leurs coups de palmes, de leur barrel, leur gamelle, ou de leur figure new age, car aujourd’hui, outres les traditionnelles vrilles, les rollo, reentries et autres 360° font parti du nouveau florilège de la discipline, des évolutions et des innovations qui ne gâchent rien au spectacle et qui n’ont sans doute pas encore dit leur dernier mot…

Quoiqu’il en soit, le spectacle est total, la houle a grossi, le vent n’a pas tourné et le remontant de l’après-midi apportera son lot de « Oh !!!!! » et autres « Ouchh !!!! » sur le sable, lorsque les courageux participants s’élancent alors dans des shorebreaks ultra solides de plus de 2m maintenant. Heureusement la maîtrise est totale elle aussi et les finales sont tout simplement hallucinantes sur la plage Centrale d’Hossegor. Il fait beau et chaud, c’est presque encore un peu l’été ici et de nombreux spectateurs néophytes s’appliquent à admirer nos guerriers en action, partagés entre un sentiment de folie et d’admiration.

Quoiqu’il en soit, il est bientôt 17h00 lorsque nous connaissons le grand vainqueur Open, et à Fred David de rajouter une 4ème fois son nom au Trophée mythique. Fred inversant la vapeur des récents Championnats de France, lui qui avait été battu par Joël Badina en finale, lui réserve à son tour la seconde place du podium, Joël qui avait, rappelons-le remporté le Willy Côte l’an dernier..et l’année d’avant.

IMG_2970n

Un reentrie maîtrisé de la part du vainqueur Fred David

IMG_4640bn

Joël Badina charge gros en super finale

IMG_4268n

Un show ahurissant sous les yeux de Muriel Côte, petite soeur de..

Une superbe 25ème édition, digne de ce ce nom, de beaux vainqueurs, de jolis engagements, avec des jeunes plein de promesses, l’avenir du bodysurf nous réserve de bien jolies choses, des Masters toujours aussi motivés et fringants (attention, ceci est un mot inusité depuis le Directoire, pour toute réclamation, veuillez utiliser la rubrique contact), des Opens de plus en plus innovants et impressionnants et des filles admirables, dans tous les sens du terme !

Une pensée particulière pour Lilian, il se reconnaîtra, et maintenant le plus dur reste à faire car il faut désormais de nouveau attendre 1 an avant de retrouver tous nos watermen et women pour une 26ème édition ici à Hossegor. Merci à eux pour le show, merci à Popeye, au club de sauvetage côtier d’Hossegor, à Marco Muguet, André Graciannette, Murielle Côte, et à la ville d’Hossegor, et rdv l’an prochain pour de nouvelles aventures !…

Je vous laisse avec notre traditionnelle galerie photos du Willy Côte à retrouver ci-dessous, vous verrez elle est juste avant notre bouton module de dons, je dis ça, je dis rien !…

Classements 2014 :

Jeunes : #1 Stan Helbig – #2 Jérémy Lahet – #3 Lenny Goncalves – #4 Lucas Parisier – #5 Théo Ibarra / Heleann Barker

Juniors : #1 Lucas Espil – #2 Jean Schlachter – #3 Arthur Hugues – #4 Quentin Laussu

Filles : #1 Marie-Hélène Paquette – #2 Julie Orgeval / Léna Guitou

Masters : #1 Loïc Vidal – #2 Guillaume Cortes – #3 Morgan Chesny – #4 Stéphane Fix – #5 Sebastien Roverati – #6 Sebastien Chappy – #7 Marco Muguet – # 8 William Barker

Open : #1 Fred David – #2 Joël Badina – #3 Anthony Mazzer – #4 Arthur Hugues

Super Finale : # Fred David – #2 Joël Badina – #3 Lucas Espil – #4 Loïc Vidal – #5 Marie-Hélène Paquette

 

Crédits photos : ©Jeff Ruiz pour XLMag® (toute reproduction ou utilisation d’images sans autorisation est strictement interdite)

 

Palmarès historique :

1990 : Franck Chesnel / 1991 : Patrice Grieumard / 1992 : Adam Sambrook / 1993 – 1998 : David Dubès / 1999 :Guillaume Cortès / 2000 – 2001 : David Dubès / 2002 : Thierry Krawiec / 2003 : David Dubès / 2004 : Marc Muguet / 2005 :Fred David / 2006 : Marc Muguet / 2007 : Jon Desperges / 2008 : Fred David / 2009 : Jean-François Sarda / 2010 : Xoël Badina / 2011 : Fred David / 2012 – 2013 : Xoël Badina / 2014 : Fred David

logo