Johann Mouchel, notre spécialiste es interview, a réussi à approcher Maud Le Car, entre son retour d’Amérique Latine, son déplacement à Lacanau afin de supporter Joan Duru et sa préparation pour le Pro Anglet 2015 qui débute aujourd’hui même à la Chambre d’Amour. Autant vous dire que ce n’était pas gagné de pouvoir se faufiler dans son agenda hyper serré, mais la générosité de Maud a opéré, voici donc des news de notre belle locale d’adoption, en direct de Capbreton.

Maud s’est installée sur Capbreton, jamais trop loin de l’océan

Bonjour Maud, quel bilan tires-tu de cette campagne américaine ?

Malheureusement Oceanside ne s’est pas super bien passé pour moi… L’océan n’a pas trop coopéré avec moi mais je reste malgré tout hyper positive et motivée pour les événements à venir…

Le but affiché cette année c’est la qualification pour la WSL ?

Oui c’est exactement ça, l’année dernière ce n’est pas passé loin alors c’est de nouveau mon objectif principal cette saison, je reste focus sur les gros WQS ! (Maud est actuellement 15ème du Women’s QS).

Telle Johanne Defay, qui, sans sponsor a définitivement ouvert la voie aux françaises, avec cette magnifique victoire, tu as toi aussi auparavant bien connu cette situation, avec également pourtant de brillants résultats, comment cela s’explique ?

C’est malheureusement toujours la conséquence de cette crise toujours très omniprésente, surtout dans le milieu du surf et qui fait que du coup les places sont très chères.

modeweb1

IMG_6444web

En bikini ou en lycra, le but : toujours se donner à fond !

Comment s’est passé la rencontre avec Volcom, je crois que c’est un rêve d’enfant pour toi que d’avoir intégré cette marque ?

Oui en effet, j’ai toujours adoré Volcom, cette marque c’était vraiment un rêve pour moi que de l’intégrer, je réalise que j’ai eu beaucoup de chance de voir arriver Volcom venir me démarcher peu après avoir perdu mon précédant sponsor, c’était le scénario idéal qui s’écrivait pour moi.

Tu es la seule rideuse française du team quelle est ta relation avec les autres surfeuses ?

Je m’entend très bien avec les autres surfeuses du team, Coco Ho et Quincy Davis sont devenues de très bonnes copines.

Il y a un autre membre du team avec lequel tu t’entend bien, c’est Joan Duru, comment vous êtes-vous rencontrés au fait ?

Nous nous sommes rencontrés à Hossegor, il y a 3 ans, pendant une soirée au Bakoua, ahah !!

1149677_10201262997369083_1515892167_o

3 ans de complicité et de talent entre Maud et Joan

Il voyage avec toi, ça aide d’avoir un soutient affectif et technique sur place ?

Oui beaucoup je pense, c’est réellement important de voyager avec des personnes qui te mettent très vite en confiance, et justement Joan m’aide beaucoup de ce côté là, sur l’analyse du spot également ainsi que sur les aspects techniques des séries et ça fait du bien d’avoir du soutient et aussi son amoureux à ses côtés même au bout du monde.

Tu fais partie de ces expatriées qui ont du quitter leur île natale pour parcourir le Tour, 
quelle a été la réaction de tes parents quand tu as voulu devenir Pro ? 

Ils m’ont beaucoup encouragés, même si bien sûr, ils furent assez tristes à l’époque que je parte, car je suis quand même parti de la maison (St Martin) à 15 ans seulement, c’était difficile des 2 côtés, mais ils m’ont toujours soutenu très fort.

J’ai vu que tu avais mis aux enchères des boards pour un projet caritatif ?

Oui c’est exact, c’était pour Vagues d’Espoirs, une association qui oeuvre pour faciliter la pratique du surf aux handicapés.

Une de ces board avait encore une déco spéciale, parle nous de ton côté artiste, qu’est ce qui t’inspire dans ton travail ?

J’aime beaucoup m’exprimer à travers l’art, je viens d’une famille d’artistes et je suppose que ça doit être un peu héréditaire du coup !

modeweb3

On ne dessine pas sur les murs, alors on y accroche ses boards !

 

Aimerais tu exposer ?

J’ai déjà exposé il y a 3 ans, lors du Swatch Pro Landes, j’avais quelques planches exposées au shop Volcom d’Hossegor. C’était une expérience bien sympa et oui j’aimerai beaucoup renouveler cela si ça se représente à nouveau pour moi, je dis oui.

Ton autre passion c’est la mode je crois, avec des créations pour Volcom notamment ?

Oui j’ai travaillé sur quelques combinaisons et également sur des accessoires de surf de la marque, ça aussi c’était super enrichissant.

La cerise sur la gâteau c’est cette pub avec Lancôme !

C’est clair, j’ai eu la chance d’être contacté par Lancôme pour devenir leur égérie dans leur prochaine campagne publicitaire, une superbe opportunité et j’en suis très honorée, il y a un teaser sur ma page facebook et bientôt la version finale de « 10SecondsToPerfection » sera disponible…

C’est quoi la journée type de Maud, surf, mode, art ?

Voila c’est à peut près ça, tout varie selon les conditions et les marées !

Revenons au surf, retour en Europe, c’est quoi la préparation pour cette fin de saison ?

Là je suis et reste focus pour le Pro Anglet qui se déroule actuellement, j’y suis d’ailleurs allé ce matin mais pour moi les séries ne débutent que demain, alors je suis revenu un peu surfer sur Capbreton et puis il y aura le Pantin Classic en Espagne le 1er Septembre et j’espère y faire de supers résultats, alors on croise les doigts !

Le mot de la fin Maud ?

Merci XLMag pour ces quelques questions et merci à vous tous pour votre soutien. Et bien sûr bon surf !!  🙂

modeweb2

IMG_2926web

Une ITW de Johan Mouchel pour XLMag Objectif Landes

Crédits photos :  ©Jeff Ruiz & ©Alex Lesbats (toute reproduction ou utilisation d’images sans mon autorisation est strictement interdite)