Alors que la période d’attente du Quiksilver pro France a débuté aujourd’hui même, nous avons eu la chance de rencontrer celui, sur qui tous les regards vont une nouvelle fois se tourner, comme chaque année lors de cette unique étape du World Tour sur notre territoire, j’ai nommé Jérémy Florès. Johann Mouchel était présent, pour XLMag, lundi soir, lors de la conférence de presse officielle au Boardrider de Capbreton. Notre Champion revient sur sa blessure, son grand retour à Tahiti et sur la façon dont il appréhende cette édition 2015 à Hossegor.11225380_958353957569436_8367801869634116653_o

Salut Jérémy, content d’être de retour en France pour le Quiksilver Pro ?

Oui c’est une bonne période durant laquelle on a souvent la chance d’avoir de bonnes vagues ici. Être de retour en France en cette période de l’année, c’est super, c’est vraiment la période de l’année que je préfère, en plus des vagues il y moins de monde, c’est le top !

Retour forcément sur cet accident..
C’était un moment flippant. Ça m’a fait peur, parce-qu’en fait, sur le coup je ne savais pas trop ce qui venait de m’arriver, je ne savais pas si j’allais pouvoir me remettre à l’eau, si j’allais pouvoir re-surfer. Il y a plein de choses différentes qui sont passées dans ma tête. J’ai perdu assez longtemps la mémoire, j’ai vraiment eu très peur au début, en plus je me trouvais au fin fond de l’Indonésie, il n’y avait pas d’assistance médicale. C’était difficile. Arrivé à l’hôpital c’était pas grave alors ça a été. Mais au final je me sens bien et c’est un mal pour un bien. Parce-qu’à cause ou grâce à cet accident j’ai pu passer des mois avec ma famille et bien profiter de mes proches, me reposer et du coup je suis arrivé au top à Tahiti.

Prends-tu les choses sous un autre angle maintenant ?
Oui, j’ai plus d’appréhension maintenant, depuis je réfléchis plus, pour dire vrai, beaucoup plus qu’avant où je m’engageais sans calculer comme un gros bourrin. Aujourd’hui j’essaye de me concentrer plus sur ma façon de surfer. Après c’est peut-être qu’une période, mais pour l’instant ça change un peu en effet..

flores2145fiji15kirstin2

Vas-tu continuer à porter le casque comme Sally fitzgibbons ?

Le casque c’était juste pour la reprise, c’était conseillé par les docteurs, la seule condition pour surfer Teahupoo c’était que je porte un casque donc je l’ai fait. Là ça va mieux donc je vais faire sans. Au début c’est gênant, t’entends moins bien mais c’est une habitude à prendre. À Teahupoo ça m’a pas gêné et au final, gagner comme ça c’était plutôt marrant et ça a fait parler.

Ta victoire à Tahiti ça motive pour le Quiksilver pro ?
C’est sûr. Cette épreuve à Teahupoo c’était un rêve de la remporter car c’est un endroit que j’adore. J’adore les vagues Tahitiennes. Je fais des belles perf à Tahiti mais je n’avais jamais réussi à gagner. Ce fut un rêve qui devenait enfin réalité donc. Au début de ma carrière si on m’avait demandé de choisir quelle épreuve je me verrais de gagner j’aurais dit Pipeline, Tahiti et la France. Pipeline et Tahiti c’est fait !.. Et la France pas encore, loin de la même. Mais bon je vais mettre toutes les chances de mon côté pour pouvoir gagner. Je pense être capable de remporter cette compétition, il faut juste que je soit dans un bon état d’esprit. Je pense la prendre comme les autres…

wsl Kelly Cestari

John john au premier tour ?
Oui mais que ce soit au premier tour ou plus tard, si je veux gagner la compétition il va falloir que je batte des mecs comme lui donc… Ça va aller, il faudra faire beaucoup de choix tactiques et il faut juste que je soit bien dans ma tête encore une fois.

Toujours de la pression ici tu disais ?
En effet, j’ai jamais réussi à dompter cette pression. On va voir comment ça va se passer cette année. Mais c’est une pression différente aujoud’hui, auparavant j’avais l’impression de devoir impressionner le monde entier, et notamment les français ici en France. Maintenant ils me suivent partout et savent qu’ils peuvent compter sur moi pour faire de bonnes perfs. Je n’ai plus rien à prouver mais juste à m’amuser pour moi et pour mon public. Donner du spectacle et représenter la France sur une étape à la maison. Je suis aussi sans doute plus mature.

Un mot sur Johanne Defay que tu aides beaucoup.
Je suis derrière elle et j’ai renouvelé ça cette année car elle le mérite tout simplement et ce qu’elle a fait l’an dernier c’était énorme. Ce qu’elle fait cette saison c’est encore plus énorme. Y’a pas photo pour moi, personnellement je sais pas ce que les autres grandes marques attendent. Alors je l’aide avec ce que j’ai, mais je ne peux m’empêcher de penser que d’autres pourraient faire beaucoup plus pour elle. Mentalement ça doit l’aider de voir que je crois en elle, que quelqu’un croit en elle, ça la booste et elle fera encore de plus belles choses à venir, comme tout sportif lorsqu’on croit en eux.

IMG_5453

Une Interview de Johann Mouchel pour XLMag Objectif Landes

jérem04